Bien-être: les enfants et travailler chez soi

Les enfants et travailler chez soi

Télétravailler avec les enfants sur les genoux !

Le télétravail lorsque les enfants sont à la maison... on a l'impression de devoir cumuler plusieurs emplois : assistante maternelle, animatrice, enseignante... Cela semble une tâche impossible, bien que dans de nombreuses familles, cela fonctionne plutôt bien.

Comme ma fille Charlie a déjà 9 ans et est raisonnablement indépendante, et que j'ai un bureau séparé pour travailler, ce n'est pas si mal de travailler à la maison quand elle est aussi à la maison. J'indique quand elle ne peut absolument pas me déranger, par exemple pendant les réunions, bien qu'elle vienne parfois jeter un coup d'œil. (Sofie, maman de Charlie, 9 ans).

Les enfants ne sont pas habitués au fait que si vous, en tant que parent, êtes à la maison, vous devez vous occuper d'affaires non domestiques et n'êtes donc pas "libre". Les circonstances qui déterminent la manière dont vous pouvez organiser les choses sont en partie liées à des questions pratiques (pièces disponibles, jardin clos ou non, etc.) et en partie à l'individualité de vos enfants (âge, relation mutuelle, indépendance, …).

En raison du jeune âge de nos enfants, il était difficile de leur faire comprendre que maman et papa étaient à la maison, mais pas toujours disponibles. Les journées étaient particulièrement longues, mon partenaire et moi alternant entre notre travail et la garde des enfants. (Anke, maman de Lise (4 ans) et Laure (1 an)).

Soyez réaliste !

Même si le télétravail est généralement plus productif, il ne sera pas toujours optimal en présence d'enfants. Parfois, ils demanderont votre attention et voudront vous demander quelque chose ou vous devrez "intervenir" d'une manière ou d'une autre. Aussi au travail vous n'étiez pas toujours concentré à 100% et vous preniez des pauses de temps en temps.

Il y a peut-être des moments où les enfants demandent moins d'attention, par exemple pendant leur émission de télévision préférée, ou lorsqu'ils sont encore en train de dormir ou de faire leur sieste, ... Cela permet de planifier les travaux qui demandent une concentration accrue dans ces moments de calme. Ainsi, vous pourriez vous créer des horaires de travail différents. Parlez à votre employeur de la possibilité d'organiser vos horaires de travail différemment.

Planifier vos propres activités et celles de vos enfants est donc un pilier important de la réussite. N'oubliez pas que les jeunes enfants perçoivent le temps de manière très différente : 30 minutes passent très vite pour nous, mais pour un enfant, cela peut sembler une éternité. Tentez d'instaurer une certaine routine dans votre planning. Pour vous et vos enfants, les activités fixes et récurrentes sont de véritables points d'ancrage et créent de la clarté et de la perspective.

Mes enfants sont relativement indépendants et, heureusement, ils ont tous les deux leur propre laptop. La supervision est donc réduite au minimum. Surtout au début du confinement, l'imprimante faisait régulièrement du bruit à côté de moi. La règle ne tarde pas à suivre : venez d'abord voir si papa n'est pas en discussion. (Mark, père de Len (14 ans) et de Linde (11 ans)).

Soyez structuré

Un bon planning fournit une structure et de quoi s'accrocher. Mais nous devons la concrétiser au maximum. Le principe des 3V peut être utilisé : (a) visualiser, (b) veiller et (c) varier.

1. Visualiser

Dans la mesure du possible, planifiez les choses avec vos enfants, afin qu'ils puissent faire leurs propres choix. Donnez ensuite un "visage" à ce planning : tableau, post-its, pictogrammes, …

D'autres symboles peuvent également fonctionner pour certains. (Les ados le font le font souvent d'eux-mêmes, il suffit de regarder la porte de leur chambre !) Un bureau séparé est bien sûr le moyen le plus simple : porte fermée ou entrouverte, panneau d'interdiction si vous n'avez pas le droit de déranger, ... N'oubliez pas qu'il est préférable de ne pas prendre trop de temps pour fermer complètement la pièce.

Nous avons fait un pacte. Ensemble, nous avons créé un calendrier avec les heures de travail de maman et l'activité que nous ferions ensemble une fois le travail terminé. Les enfants ont eux-mêmes établi une liste de leurs activités (promenades, peinture, jeux de société, pâte à sel, ...). (Nathalie, maman de Bastien (7 ans) et Martin (5 ans)).

2. Veiller

Tout comme vous, il est ennuyeux pour les enfants de ne pas trouver l'équipement nécessaire une fois qu'ils ont commencé leur activité. C'est pourquoi qu'en tant que parent, il est conseillé de veiller à ce que le matériel dont les enfants ont besoin soit prêt à être utilisé.

Si vous avez suffisamment d'espace, vous pouvez créer des coins d'activités pour vos enfants. Des activités spécifiques sont ensuite prévues pour des lieux spécifiques.

3. Variez

Prévoyez dans le planning suffisamment de variété, tant pour vous que pour vos enfants. Prenez parfois le temps de bouger, de sortir ou simplement de vous câliner et de vous parler. Et avec des enfants dans les bras, vous pouvez aussi lire vos mails... En ayant ces moments fixes et courts, les enfants apprennent aussi plus facilement quand ils peuvent vous demander des choses et ils attendront souvent ces moments avec impatience.

Laissez certains jouets hors de portée de temps en temps. Cela limite en partie le désordre et les changements d'activités non ciblés. Les jouets qui réapparaissent après un certain temps peuvent soudainement devenir beaucoup plus intéressants et permettre aux enfants de rester concentrés plus longtemps - et vous aussi !

Changez vos habitudes

Travailler à la maison avec des enfants perturbe vos activités normales. D'une part, vous devrez renforcer un peu votre discipline et celle de votre famille, mais d'autre part, vous devrez être un peu plus souple dans certains domaines.

Quelques idées en général : 

  • Les enfants peuvent passer un peu plus de temps devant un écran... ce n'est pas idéal, mais c'est parfois utile pour pouvoir continuer à travailler.
  • Parfois, c'est juste impossible... alors allez jouer avec vos enfants, promenez-vous, lisez et oubliez le travail pendant un moment. Vous pourrez rattraper plus tard.
  • Acceptez que certains jours vous travaillerez moins efficacement, et que d'autres jours vous ferez mieux.
  • Ne vous préoccupez pas toujours de la propreté et du rangement ; laissez les enfants " bricoler " avec l'argile, la peinture, …
  • N’assumez pas trop le rôle d’instituteur. Laissez-les se mettre au travail eux-mêmes et, comme à l’école, lire les questions.
  • Peut-être devriez-vous aussi orienter un peu plus votre propre travail : fixer des priorités, fermer temporairement votre boîte mail, …
  • Et prenez de bonnes dispositions avec votre partenaire pour répartir les responsabilités parentales et pour vous assurer que vous n'êtes pas tous deux indisponible en même temps.

L'aide de mon mari a évidemment été d'un grand secours. En effet, dès qu'il rentrait du travail, il prenait le relais avec les enfants et dans la cuisine jusqu'à ce que j'aie terminé ma journée de travail. Nous devions tous les quatre former une vraie équipe pour y arriver. (Nathalie, maman de Bastien (7) et Martin (5)).

Enfin

Même si c'est parfois difficile... essayez d'apprécier d'être ensemble et d'être entouré de ceux qui font que votre vie vaille la peine d'être vécue. Même si parfois vous aimeriez avoir une baguette magique pour qu'ils se figent temporairement…

Un grand avantage du travail à domicile est qu'il permet de passer plus de temps de qualité avec la famille et que j'ai maintenant le temps de préparer des plats frais tous les soirs (à l'heure) - un bon équilibre entre vie professionnelle et vie privée ! 😊 (Sofie, maman de Charlie 9 ans).

      Vias institute souhaite utiliser des cookies sur son site web pour améliorer (cookies fonctionnels) et analyser (cookies analytiques) votre navigation. En cliquant sur « J'accepte », vous acceptez l'utilisation de ces cookies à ces fins. Nous utilisons également des cookies qui sont nécessaires au fonctionnement du site web et que vous ne pouvez pas refuser. Vous pouvez choisir d'accepter uniquement ces cookies en cliquant sur « Uniquement les cookies nécessaires ». Vous trouverez plus d'informations sur nos cookies dans notre règlement relatif à la vie privée.

          Vous trouverez plus d'informations sur nos cookies dans notre règlement relatif à la vie privée.

          Ces cookies sont nécessaires au fonctionnement du site web et ne peuvent pas être désactivés.
          Ces cookies augmentent le confort d’utilisation d'un site web en mémorisant vos choix (p. ex. préférences linguistiques, région, login).
          Ces cookies recueillent des données sur la performance d'un site web comme le nombre de visiteurs ou le temps que les visiteurs passent sur une page web.
          Ces cookies peuvent être placés par les annonceurs sur notre site web. Ils peuvent être utilisés par ces entreprises pour établir le profil de vos intérêts et vous montrer des annonces pertinentes sur ce site web ou d'autres sites web. Ils ne stockent pas directement d'informations personnelles, mais ils sont basés sur des identifiants uniques de votre navigateur et de votre dispositif Internet. Si vous n'autorisez pas ces cookies, vous verrez moins de publicités qui vous sont destinées.