Télétravailler avec ses enfants sur les genoux

La crise sanitaire contraint de nombreuses personnes à travailler à la maison et à s'occuper des enfants en même temps. Les parents doivent alors jongler entre différents métiers : le travail en tant que tel ainsi que celui d’animateur, d’enseignant,…Mission impossible ? De nombreuses familles s’en accommodent assez bien !

Comme ma fille Charlie a déjà 9 ans, qu'elle est assez bien indépendante et que je dois travailler dans un bureau indépendant, il n'est pas trop mal de travailler à la maison pendant qu'elle y est. Je lui fais savoir quand elle ne doit pas me déranger, comme pendant les réunions, même si parfois elle vient pour « grincer ». (Sofie, la maman de Charlie, 9 ans)

Différents éléments ont une influence sur la manière de combiner vie professionnelle et familiale chez soi. Après tout, les enfants ne sont pas habitués à ce que vous ayez encore des tâches professionnelles et que vous ne soyez pas disponibles. Ils ne sont pas non plus habitués à ces longues vacances, ni à travailler pour l'école en apprenant des matières par eux-mêmes. Les facteurs qui déterminent votre organisation sont liées d'une part à l’aménagement de votre logement (espaces disponibles, jardin clos ou non, ...) et d'autre part à l'individualité de vos enfants (âge, relation mutuelle, indépendance, ...).

Vous trouverez une série de conseils et de recommandations sur différents sites web. En nous basant sur les expériences de la période passée et en gardant à l'esprit la période des examens et les vacances de Noël, nous souhaitons proposer quatre lignes d'approche.

Vue l’âge de nos enfants, Il était difficile de leur dire que maman et papa étaient à la maison, mais pas toujours disponibles. C’était surtout de très longues journées où mon partenaire et moi-même alternions dans l’exercice de notre travail et s’occuper des enfants. (Anke, maman de Lise (4) et Laure (1)).

Soyez réaliste

Même si le télétravail est généralement davantage productif, il ne sera pas toujours optimal en présence d'enfants. Parfois, ceux-ci réclameront votre attention et voudront vous demander quelque chose ou vous devrez "intervenir" d'une manière ou d'une autre. C’est une utopie de croire que vous pourrez passer votre journée de travail sans interruption quelconque pour répondre aux besoins de vos enfants. D’ailleurs, ne vous y trompez pas, des situations similaires se présentent également au bureau (un collègue qui sollicite votre attention, des bruits qui vous déconcentrent,…).


Il y a peut-être des moments où les enfants demandent moins d'attention, par exemple avec leur émission de télévision préférée, lorsqu'ils dorment encore ou font la sieste l'après-midi, ... Cela permet de planifier les tâches qui exigent une concentration accrue. De cette façon, vous pourrez vous créer des horaires de travail différents de la normale. Consultez votre employeur pour fractionner les heures de travail d'une autre manière (si possible). Habituellement, le télétravail se concentre également sur les tâches plutôt que sur le nombre d'heures de travail.

La planification de vos propres activités et de celles de vos enfants est donc un pilier important de la réussite. Pensez que les jeunes enfants vivent le temps d'une manière complètement différente : 30 minutes sont très vite écoulées pour nous, mais pour un jeune enfant cela peut paraitre une éternité. Visez une certaine routine dans votre planification. Tant pour vous que pour vos enfants, les activités fixes et récurrentes sont de véritables points d'ancrage et créent de la clarté et de la perspective.

Mes enfants sont relativement indépendants et heureusement, ils ont tous les deux leur propre ordinateur portable. Le contrôle est donc limité un maximum. Surtout au début du confinement, l'imprimante a régulièrement fonctionné près de mon oreille. Maintenant je leur dis : venez d'abord voir si papa ne parle pas. (Mark, papa de Len (14 ans) et Linde (11 ans)).

Planification sur mesure pour les enfants : Un nouvel horaire chaque jour, chaque jour où ils savent où ils en sont... « De bons rendez-vous, de bons amis.. . » (Isabel (maman d'Akke (11), Bas(10) et Mats (6)).

Mettez en place une structure

Une bonne planification apporte structure et point de repère. Mais nous devons la rendre aussi concrète que possible. Vous pouvez utiliser le principe des 3V : (a) visualiser, (b) préparer et (c) varier.

Visualiser

Autant que possible, vous faites la planification avec vos enfants, afin qu'ils puissent faire leurs propres choix. Ce planning a ensuite un "visage": tableau d'affichage, post-it, pictogrammes, ...

Dans le magazine Klasse, vous trouverez quelques exemples pour les jeunes enfants. L'équipe Vlajo a mis en ligne sur Youtube une belle petite vidéo à leur sujet.

D'autres symboles semblent également bien fonctionner pour certains d'entre eux. (Les adolescents font souvent cela de leur propre chef, il suffit de regarder la porte de leur chambre !) Un bureau séparé est bien sûr le moyen le plus simple de le faire : fermez la porte ou laissez-la entrouverte, placez un panneau d'interdiction si vous ne voulez pas être interrompu... N'oubliez pas qu'il est préférable de ne pas la fermer complètement trop longtemps, et limitez votre travail qui demande une grande concentration (ou aussi les réunions et les appels téléphoniques) aux moments où vos enfants ont le moins besoin de vous.

Nous avons alors passé un pacte. Ensemble, nous avons créé un calendrier avec les heures de travail de maman et l’activité qu’on ferait ensemble une fois le travail terminé. Les enfants ont eux-mêmes créé la liste de leurs activités (balades, peinture, jeux de société, pâte à sel,...). (Nathalie, maman de Bastien (7) et Martin (5)).

Préparez-vous

Les enfants, tout comme vous, peuvent être ennuyés par le fait de ne pas trouver le matériel nécessaire en pleine activité. Et viennent ensuite se plaindre... Ne vous attendez pas à ce que les jeunes enfants soient capables d'organiser tout cela eux-mêmes. C'est pourquoi il est conseillé qu’en tant que parent, vous supervisiez la préparation du matériel dont les enfants ont besoin.

Si vous disposez de suffisamment d'espace, vous pouvez créer divers coins d'activités pour vos enfants. Des activités spécifiques sont alors prévues en fonction des lieux (un endroit où il est permis de chipoter, un coin de lecture ou de travail où il est également calme, ...). Les tout-petits le reconnaissent dès la classe de maternelle !

Variez

Dans le cadre de la planification, vous devez apporter suffisamment de variété, tant pour vous que pour vos enfants. De temps en temps, déplacez-vous dans la pièce, sortez ou serrez- vous dans les bras et discutez entre vous. Et avec de jeunes enfants à votre bras ou en écharpe de portage, vous pouvez aussi regarder vos e-mails... Cela vous donnera une sorte de répit et vous permettra de passer un moment privilégié. Grâce à ces moments fixes et courts, les enfants apprennent aussi plus facilement quand ils peuvent vous demander des choses et ils attendent souvent ces moments avec impatience. Bien que ce processus d'apprentissage prenne parfois beaucoup de temps.

Laissez parfois certains des jouets hors d'atteinte. Vous pouvez déjà vous "préparer" à cette éventualité lors de la planification dans laquelle les enfants font leurs propres choix. De cette façon, vous limitez en partie le désordre constant et les changements d'activités non ciblés. Les jouets qui réapparaissent après un certain temps peuvent soudainement être beaucoup plus intéressants et peuvent garder les enfants concentrés plus longtemps - et vous aussi !


Changez vos propres habitudes

Travailler à la maison avec des enfants, surtout si c'est pour une longue période, casse votre routine et vous fait sortir de votre zone de confort. D'une part, vous devrez vous discipliner un peu plus et discipliner les membres de votre famille ; d'autre part, vous devrez être un peu plus flexible sur certains points. Quelques idées en vrac :

  • Les enfants peuvent rester assis devant un écran un peu plus longtemps... ce n'est pas idéal, mais parfois il est utile de pouvoir travailler sur un projet...
  • Parfois, rien ne fonctionne comme prévu... alors lâchez prise, passez du temps avec vos enfants, marchez, lisez et oubliez votre travail pendant un moment. Vous pouvez rattraper le temps perdu à un moment plus opportun.
  • Acceptez que certains jours, vous travaillerez moins efficacement, mais que d'autres jours, vous serez d’autant plus performant.
  • Ne vous souciez pas toujours de la propreté et de l’ordre ; laissez les enfants "jouer" avec les petits, la peinture, .....
  • N'assumez pas trop le rôle d'instituteur. Laissez-les se mettre au travail eux-mêmes et, comme à l'école, lire les questions.
  • Peut-être devriez-vous aussi orienter un peu plus votre propre travail : fixer des priorités, fermez temporairement votre boîte mails, ...
  • Prenez de bonnes dispositions avec votre partenaire pour partager les responsabilités parentales ; veiller à ce que vous ne soyez pas tous les deux "dérangés" en même temps.

Enfin

Aussi difficile que cela puisse être parfois dans un tel contexte... essayez de profiter de chaque moment partagé avec les personnes que vous aimez. Même si parfois vous rêvez d’avoir une baguette magique pour les figer le temps d’un instant…

Un grand avantage du travail à domicile est qu'il y a plus de temps de qualité avec la famille et j'ai maintenant aussi le temps de cuisiner frais chaque soir (à l'heure) - un bon/plus sain équilibre entre le travail et la vie privée ! 😊 (Sofie, mama van Charlie 9 jaar).

Tout est une question d’organisation ! (Alex – papa de Lisa (1) et Alice (5)).

D’autres conseils plus spécifiques peuvent être trouvés à ….

  • Télétravailler avec les enfants à la maison : 5 conseils pour que ça marche Plus d'infos
  • Le télétravail ET les enfants à la maison Plus d'infos
  • Télétravail avec un enfant en bas âge : comment on gère ? Plus d'infos
  • Télétravail : 5 conseils pour gérer son stress Plus d'infos

      Vias institute souhaite utiliser des cookies sur son site web pour améliorer (cookies fonctionnels) et analyser (cookies analytiques) votre navigation. En cliquant sur « J'accepte », vous acceptez l'utilisation de ces cookies à ces fins. Nous utilisons également des cookies qui sont nécessaires au fonctionnement du site web et que vous ne pouvez pas refuser. Vous pouvez choisir d'accepter uniquement ces cookies en cliquant sur « Uniquement les cookies nécessaires ». Vous trouverez plus d'informations sur nos cookies dans notre règlement relatif à la vie privée.

          Vous trouverez plus d'informations sur nos cookies dans notre règlement relatif à la vie privée.

          Ces cookies sont nécessaires au fonctionnement du site web et ne peuvent pas être désactivés.
          Ces cookies augmentent le confort d’utilisation d'un site web en mémorisant vos choix (p. ex. préférences linguistiques, région, login).
          Ces cookies recueillent des données sur la performance d'un site web comme le nombre de visiteurs ou le temps que les visiteurs passent sur une page web.
          Ces cookies peuvent être placés par les annonceurs sur notre site web. Ils peuvent être utilisés par ces entreprises pour établir le profil de vos intérêts et vous montrer des annonces pertinentes sur ce site web ou d'autres sites web. Ils ne stockent pas directement d'informations personnelles, mais ils sont basés sur des identifiants uniques de votre navigateur et de votre dispositif Internet. Si vous n'autorisez pas ces cookies, vous verrez moins de publicités qui vous sont destinées.